Thèmes

actrice affiche amis amitié amour ange annonce bande belle bleu bonne cheval

Rechercher
Derniers commentaires

ok
Par sabata, le 05.02.2015

heya im for the first time here. i found this board and i find it really useful & it helped me out much. i
Par Smitha985, le 21.10.2014

http://fr.full tv.tv/the-far- horizons.html voici le site où regarder horizons lointainshttp: //rogerchemo
Par rogerchemouni, le 21.09.2014

horisons lointains avec charlton heston.je cherche ce film depuis plusieurs années et j'aimerais l'écouter. c
Par ncc1701, le 20.09.2014

bonjour,suis a la recherche d un western avec une superbe indienne d une mine avec argent,dont les indiens fai
Par lorang, le 26.08.2014

Voir plus

Articles les plus lus

· 100 FILMS POUR AIMER LE WESTERN: 15-FUREUR APACHE
· 100 WESTERNS :12- LE TRAIN SIFFLERA 3 FOIS
· 100 WESTERNS : 53- LE VENT DE LA PLAINE 1960
· 100 WESTERNS : 31-RINGO AU PISTOLET D’OR
· 100 WESTERNS : 74 BIS - RIO BRAVO H.HAWKS 1959

· la vengeance du sherif
· 100 WESTERNS : 45–LE TRESOR DES 7 COLLINES
· 100 WESTERNS : 59- LES GRANDS ESPACES “ 1958
· 100 WESTERNS : 18 -LES 7 MERCENAIRES de J.STURGES
· 100 WESTERNS : 20 -l e massacre de Fort Apache
· 100 WESTERNS : 8- Les cavaliers de John Ford 1959
· le convoi des braves
· 200 WESTERNS :116 -SUR LE TERRITOIRE DES COMANCHES 1950 de George Sherman
· 200 WESTERNS -174- FORT INVINCIBLE de G DOUGLAS
· 100 WESTERNS : 36 –CONVOI DE FEMMES

Voir plus 

Abonnement au blog
Recevez les actualités de mon blog gratuitement :


Statistiques

Date de création : 14.04.2008
Dernière mise à jour : 22.03.2015
777articles


200 WESTERNS :116 -SUR LE TERRITOIRE DES COMANCHES 1950 de George Sherman

Publié le 25/04/2009 à 12:00 par rogerchemouni
200 WESTERNS :116 -SUR LE TERRITOIRE DES COMANCHES 1950 de George Sherman
116 -SUR LE TERRITOIRE DES COMANCHES *
«Comanche territory » 1950 de George Sherman

George Sherman le tâcheron de service nous étonne par sa production ( plus de 70 westerns en 35 ans ) et par sa diversité certains sont indigestes ou passables d’autres surprennent comme celui-ci sorti de derrière les fagots.

Un homme (McDONALD CAREY ) plus trappeur – c’est normal c’est le fameux Jim Bowie l’inventeur du fameux couteau – (1) que cowboy d’apparat traverse le territoire comanche pour vérifier que le traité de paix soit vérifié. Il sera aidé par un vieil blessé Dan ( WILL GEER) En ville il fait connaissance de Kate Howard ( MAUREEN O’HARA) tenancière, patron et directrice de la seule banque avec qui il rentre en conflit et de son frère Stacey (CHARLES DRAKE ) au demeurant plus compréhensif. Mais des colons menés par ce dernier vont chercher querelle aux comanches pour s’emparer du minerai de leurs terres. Jim et Dan vont intercepter leurs noirs desseins.

Hormis l’aspect politique de ce western faussement ludique, il ya une interprétation hors pair, avec en tête MAUREEN O’HARA l’inoubliable interprète de John Ford et l’adversaire de John Wayne dans plusieurs westerns, elle joue avec sa prestance habituelle la femme digne, autoritaire , féminine qui en démord rarement. McDONALD CAREY est avec Rod Cameron, Dale Robertson l’un des acteurs virils jouant dans les westerns du pauvre ( Leslie Fenton – JOHN Farrow – Gordon douglas- WIillliam Witney ) et qui n’ont jamais rencontré leur John Ford ou leur Anthony Mann. WILL GEER reprend un rôle de vieux râleur au cœur tendre qui renfile dans le film chaque personnage pour y retrouver la personne qui l’a agressé, le maccarthysme, cette engeance américaine l’a privé du cinéma durant une petite dizaine d’années ; il sera de l’aventure du fameux western antiraciste « La flèche brisée ».

Vidéo Youtube



Le film en plus de l’interprétation est bien mené durant ses maigres 80 mn, les actions – avec la traditionnelle bagarre de saloon à la Ford Maureen O ‘Hara oblige -sont conjuguées avec les réflexions, le western américain revisite son passé et mettre les pendules à l’heure. Dès lors la série B pouvait par son approche rivaliser avec les autres séries fussent –elles A ou C par son contenu qui confirmait que ce cinéma là disait peut-être plus de choses importantes que ses voisins plus consensuelles.

L’histoire traite de L’Histoire, elle remet sur le tapis le vécu indien, la spoliation de leurs terres et la maltraitance envers leur peuple et ceci après moult films racistes où ils sont considérés comme des serpents, morts ils ne sont plus dangereux. Ce scénario pro indien sort du lot et chose surprenante il est tourné l’année où sort sur les écrans « La flèche brisée » de Delmer Daves et « La porte du Diable » d’Anthony Man qui prenaient fait et cause pour cette minorité délaissée. Etait-ce dû au scénariste Lewis Meltzer auteur de westerns peu conventionnels (2), où au travail de son réalisateur peu enclin au western social et politique. Toujours est il que son western détonne, étonne, il est de surcroit drôle et enjoué ,plus pédagogique que didactique. Le sieur George Sherman serait –il suivre, un réalisateur qui figurant dans peu de livres sur le western n’a pas eu une reconnaissance sous principe qu’il n fait aucun chef d’œuvre ; mais nous aimons aussi les films modestes qui n disent plus longs que les grands pensums dans le genre.

*Sorti en DVD ce mois ci avec une présentation du spécialiste Patrick Brion

(1) Jim Bowie est un personnage récurrent de l’Histoire américain, un film lui sera consacré à lui et son couteau « La maitresse de fer » de Gordon Douglas et sera joué par Richard Widmark dans « ALAMO »

(2) « Une corde pour te pendre » pour Raoul Walsh et « Texas » pour George Marshall





DERNIERS ARTICLES :
548-RÉDEMPTION - de Joseph P. Stachura 2011 USA
548- REDEMPTION - la nouvelle légende de l’Ouest de Joseph P. Stachura 2011 USA                        La guerre de Sécession a mis à des années de heurts et de haines. L
547-JOSEY WALES USA 1976 de Clint Eastwood
547-Josey Wales hors-la-loi-"The Outlaw " USA 1976 de Clint Eastwood                      Ce deuxième western – après en 1973 « Pale Rider - Le cavalier solitaire » d’un
546-L’ OR DES ¨PISTOLEROS de William A. Graham 1967 USA
L’ OR DES ¨PISTOLEROS  Waterhole #3" de William A. Graham 1967 USA                           Que penser d’un western qui outre n’en porte pas l’apparat draine des pensées
545-545-LA LOI DE LA PRAIRIE de Robert Wise 1956 USA
545-LA LOI DE LA PRAIRIE (Tribute to a Bad Man) de Robert Wise 1956 USA                       Ce western psychologique peut se voir sous deux angles : en premier l’appren
544- LE RANCH MAUDIT de Joseph Pevney 1966
544- LE RANCH MAUDIT « The Night of the Grizzly » de Joseph Pevney 1966                     Le titre français laissait espérer une œuvre dense et dramatique point s’en fa
forum